PORTRAIT

Auteur – Compositeur – Interprète

Biographie

A l’école, il met en musique Verlaine, Rimbaud, écrit ses premières « vraies » chansons et monte son premier groupe « Rendez-vous » : premières chansons, premiers concerts.

Né le 25 Aout 1968 à Lille, sous le signe de la vierge, d’un père musicien et d’une mère psychanalyste, c’est vers 10 ans qu’il monte sur Paris et apprend la guitare et le piano, dans la famille tout le monde est musicien… Ses oncles, lui montrent les premiers accords de guitare. 

A 18 ans, auteur-compositeur, il enregistre, produit par Renaud Hantson, son premier single « Pour une nuit » et « Infidèle » au Studio Versailles Station. Pendant ce temps, il se fait les dents par le biais d’écriture de jingles publicitaires, il est également assistant son au Studio Time.

Quelques années plus tard, remarqué par Françoise Hardy, il intègre l’Ecole Richard Cross, voix et interprétation, mais également le Studio des variétés.


Plus tard, il fera une rencontre capitale, par le biais d’une amie attachée de presse, de Francis Lalanne et de son éditeur marchand d’art. Il fera les premières parties de Lalanne au Cabaret Sauvage et en tournée. Il enregistre alors son premier album « Aux larmes citoyen » aux Studios MidiLive. Les radios suivent… Il est alors invité aux soirées « Autour de la guitare » organisées par Jean-Felix Lalanne qui se déroulent au Réservoir à Paris. Remarqué par Georges Moustaki qui lui dit qu’il a là, « une grande chanson ».

A 33 ans, le destin frappe Cyril, d’une rupture d’anévrisme cérébrale, coma, rééducation, une année laborieuse où il reprend peu à peu l’écriture et la composition.

Puis par le biais d’une spectatrice du Cabaret Sauvage, il fait une autre rencontre capitale, Max Amphoux, qui devient son éditeur et le fera travailler avec de nombreux auteurs compositeurs : Christophe Deschamps, Norbert « Nono » Krief, Boris Bergman, Peter Lorne… Claude Lemesle lui montrera quelques astuces et techniques d’écriture, ainsi que Franck Langolff qui le prendra sous son aile et lui enseignera l’art de composer. A cette époque, il écrit et enregistre un titre « Les voyages immobiles » avec les musiciens du groupe Jamiroquai. Chanson qui ne verra jamais le jour. Il participe au Bol d’or en compagnie de Norbert « Nono » Krief, Fred Blondin et Daran.

Par l’intermédiaire de France Bleu, qui le programme régulièrement, il fera la première partie de Gérard Berliner à l’Archipel à Paris, mais également de Maidy Roth, Mary Modified et des Blérots de Ravel.

En 2006, année de naissance de sa fille Rose, un de ses textes « J’oublie » est choisi sur une musique de Christophe Deschamps pour figurer sur l’album de Natasha St Pier « Longueurs d’ondes », réalisé par Pascal Obispo et Asdorve. L’album devient alors meilleure vente de disque en France.

Suivront des textes pour Camille, Grégoire, Jérome Van Den Hole qui figureront sur l’album « C’est une ronde » paru aux éditions Actes-sud-Junior. Mais également pour Isy Aston « Comme tu vis ». Puis Cyril revient à ses premiers amours rock et écrit pour le groupe Buzinparis « De guerre » et pour le groupe Parabellum « Mayday » et « Putain de série B ».

En parallèle, il enregistre et produit 2 albums solo « Poèmes rock » et « Histoire de », les radios suivent… Pendant ce temps, il est également intervenant pour différentes associations, en milieu hospitalier et scolaire, toujours autour de la chanson…

En 2019, ses droits d’auteur lui permettent d’enregistrer un nouvel album au Studio Basement avec son nouveau band (David Jacob, Franck Ridacker et Olivier Lennes), avec la participation de Peter Lorne, Juliette Solal et Jérémy Charvet.
Enregistrement complété par des séances chez son ami d’enfance, Emmanuel Babu, guitariste de Buzinparis, qui amena Stéphane Daireaux à rejoindre l’équipe.

Par le biais de ses musiciens, Cyril fait alors une autre rencontre décisive en la personne de Steve Prestage avec lequel il terminera d’enregistrer et de mixer ce nouvel album « Point Com »… 
Suivront un an de prise de voix et de mixage. Février 2020, l’album est terminé, mixé et masterisé

Photographies :
Philippe Garcia ©
Dalva Fresnel ©
Colin Ledorlot ©

Effets spéciaux :
Julie Zida ©

Chansons de l’album

Paroles : Bénédicte Fossey
Musique : Hérve Michard

J’m épile ou face
Fifty fille côté glace
Sentiments étranges
J’échange
A ce double jeu
Madame ou Monsieur

Qui ça gêne
D’avoir un peu d’il en elle
Qui ça gêne
D’avoir un peu d’elle en il, qui ça gène ?

Il ou elle ou elle ou il, il en elle
Elle ou il ou il ou elle, elle en il

J’m épile ou face
Je défais mon visage
J’ai garçon manqué la cible
Je perds mes repères
Entre deux hémisphères

Qui ça gêne
D’avoir un peu d’il en elle
Qui ça gêne
D’avoir un peu d’elle en il, qui ça gène ?

Il ou elle ou elle ou il, il en elle
Elle ou il ou il ou elle, elle en il

Dans ce monde à part
Qui est qui je m’égare
Mon image est floue
Je doute
C’est tant pis, tant mieux
Et m’aime qui peut

Qui ça gêne ?

Il ou elle ou elle ou il, il en elle, (qui ça gène)
Elle ou il ou il ou elle, elle en il

Il ou elle ou elle ou il…
Elle ou il ou il ou elle, elle en il (qui ça gène)

Il ou elle ou elle ou il, il en elle,
Elle ou il ou il ou elle, elle en il, (qui ça gène)

Il ou elle ou elle ou il, il en elle, (qui ça gène)
Elle ou il ou il ou elle, elle en il
Qui ça gène ?

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare électrique : Stéphane Daireaux
Programmations : Emmanuel BaBu
Piano : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Cyril Capelle / Philippe Nicaud
Musique : Franck Langolff

Même peau même pâle, même drapeau
Même bateau même cale même ciel plus haut
Même lot même galle même troupeau
Même ego même égal
Même que ça fait : même pas mal

Mêmes propos même sales même journaux
Mêmes ragots même râles même par défaut
Même réseau même toile même topo
Même logo même légal
Même que ça fait :

Même pas mal
Même pas mal
Même pas vrai que ça fait
Même pas peur
Même pas vrai, le mal que ça fait… ça fait

Même déco même dalle même tableau
Même KO, même voile même verre de trop
Même gogo même graal même gâteau
Même écho, même étoile
Même que ça fait :

Même pas mal
Même pas mal
Même pas vrai que ça fait
Même pas peur
Même pas vrai, le mal que ça fait … ça fait

Même peau même balle même tableau
Même bateau même voile même drapeau
Même KO même pâle même tempo
Même ego même égal, même pas mal
Même pas mal

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare thème : Emmanuel Babu
Guitare Slide : Bertrand Schutte
Rhodes et claviers : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles et Musique : Cyril Capelle

Minuit sous le néon
Je vais, je viens
Un peu comme un garçon
Au féminin

Entre thème et version
Je vais, je viens
Qui sera mon second
Mon prochain ?

Dans les champs de coton
Je vais, je viens
Telle est la condition
Mon genre humain
Au retour de bâton
Je m’en souviens
Qui sera mon second
Mon prochain ?

Je suis né sous le signe
De l’ange, du démon
Celui que l’on désigne
De tous les noms, tous les noms

Je suis né sous le signe
Du caméléon
Et je persiste et signe
De mon nom, mon nom, de mon nom
… De mon nom

Voix, choeurs, Guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare Lead : Stéphane Daireaux
Guitare 2nd : Emmanuel Babu
Programmations : Emmanuel Babu
Cordes : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles et Musique : Cyril Capelle

Cette envie dans la cage, de casser les vitrines
Je sens monter l’orage, une humeur assassine
Une envie de mordre qui me vient, qui me tient
Une envie de mordre, pour le mal pour le bien

Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien
Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien

A défaut d’une fièvre où cracher les babines
Cette envie sous les lèvres, qui va où tu vagines
Une envie de mordre, qui me vient de tes seins
Une envie de mordre dans la chair, dans les mains

Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien
Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien

Cette envie d’être en rage
De baver la frangine
D’être en eau
D’être en nage
D’être où je m’imagine
Dans mon jean

Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien
Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien
De faire mal de m’faire du bien

Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien
Envie de lâcher les chiens
Comme ça pour rien
Envie de lâcher les chiens
Comme ça…

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare lead Emmanuel Babu
Guitare électrique : Stéphane Daireaux
Programmations : Emmanuel Babu
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Philippe Nicaud
Musique : Cyril Capelle

Rien que des images
Des bulles de savon
Sur nos écrans tout fait rage
Entre deux promotions

Rien que des mirages
Des nuages qui passent
Nous bien au chaud
Dans nos cages
On zappe et le monde s’efface

Quel temps fait-il demain ?

Tout est calme
Dans nos salons
Tout est calme
Dans nos révolutions
Tout est calme
Sur nos murs
Sous nos plafonds
Bien tranquilles
Dans nos maisons
Tout est calme

Rien que des scoops
Des ciels de charbon
Nous le nez dans la soupe
On fait mine d’émotions

Rien que des pointillés
Des ciels d’échafaudage
Nous affalés dans nos canapés
On voit passer l’orage

On n’entend plus très bien

Tout est calme
Dans nos salons
Tout est calme
Dans nos révolutions
Tout est calme
Sur nos murs
Sous nos plafonds
Bien tranquilles
Dans nos maisons
Tout est calme

Tout est calme
Tout est calme

Quel temps fait-il demain ?
On ne s’entend plus très bien
Tout est calme
Dans nos salons

Tout est calme
Dans nos révolutions
Tout est calme
Sur nos murs
Sous nos plafonds
Bien tranquilles
Dans nos maisons
Tout est calme

Tout est calme Tout est calme
Tout est calme Tout est calme
Tout est calme

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Programmations : Olivier Lennes
Guitare thème : Emmanuel Babu
Guitare Solo : Stéphane Daireaux
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Philippe Nicaud
Musique : Philippe Nicaud / Cyril Capelle

Où tu veux
Quand tu voudras
Au bout du monde
Juste toi et moi

C’est pas du vent
Pas des paroles en l’air

On met les voiles
Si t’as envie
Si ça te dit
Moi, ça me va
Aussi loin je te suis déjà
On met les voiles

Nous seul’ment nous
Même à l’étroit
On pourrait tout

Laisser derrière soi
C’est droit devant
Pas des éclats de verre

On met les voiles
Si t’as envie
Si ça te dit
Moi, ça me va
Vers d’autres saisons
Mille raisons
Qui portent à suivre son étoile
Aussi loin je te suis déjà

On met les voiles, on met les voiles
On met les voiles, on met les voiles

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare électrique : Bertrand Schutte
Programmations : Emmanuel BaBu
Piano : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles et Musique : Cyril Capelle

Je n’suis pas copie conforme
Je n’porte pas l’uniforme
Pas besoin de sérum
De story, de sitcom
J’touche le fond mais pour la forme

Je suis, comme je suis
Comme je suis
Pas copie conforme
Comme je suis
Comme je suis
Pas copie point com

Je n’ai pas besoin de décorum
J’ai des pensées pas chloroformes
Pas besoin de quorum
De pseudo, de sitcom
J’cours le fond mais pour la forme

Je suis comme je suis
Comme je suis,
Pas copie conforme
Comme je suis
Comme je suis
Pas copie point com

Apple a croqué la pomme
Ou bien c’est Newton
Apple a croqué la pomme
Ou Api c’est tout comme

Je suis, comme je suis
Comme je suis,
Pas copie conforme
Comme je suis
Comme je suis
Pas copie point com

(Comme je suis, comme je suis)
Je ne suis qu’un homme,
Point comme (comme je suis)
Je ne suis qu’un homme point com

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare thème :
Emmanuel Babu – Stéphane Daireaux
Programmations et arrangements :
Emmanuel Babu
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Chrystel Guene
Musique : Cyril Capelle

Je tu elle façon typex
In extremis ex æquo
En duel en duplex
Je tu elle alter ego
Nos panoplies de latex
Ont la même couleur de peau
Toi et moi c’est complexe

Œil de verre œil de lynx
Métissé gazelle ou sphinx
Tous les genres squatter Levis
Peau mate peau mixte peau lisse
Ne manquez pas votre cible
Symétrique réversible
Toi et moi c’est complexe… Sexe !

À l’endroit, à l’envers
Va savoir qui fait quoi
Dans cette affaire ?… Sexe !
A l’avant, à l’arrière
On fait la paire
En unisex !

Sans dessous, dessus nature
Aux quatre points cardinaux
Créateurs créatures
Je tu elle année zéro
Sexy saxo sex-appeal
Côte face côté elle
Toi et moi c’est complexe… Sexe !

A l’endroit, à l’envers
Va savoir qui fait quoi
Dans cette affaire ? Sexe !
A l’avant, à l’arrière
On fait la paire
En unisex !… Sexe !

« C’est en français dans le texte »… Sexe !

A l’endroit, à l’envers
Va savoir qui fait quoi
Dans cette affaire ?
A l’avant, à l’arrière
On fait la paire
En unisex !

Je tu elle façon typex
In extremis ex æquo
En duel en duplex
Je tu elle alter ego
Complice concave ou convexe
On est comme deux gouttes d’eau

A l’endroit, à l’envers
Va savoir qui fait quoi
Dans cette affaire ?
A l’avant, à l’arrière
On fait la paire
En unisex
Unisex !

Voix, guitare acoustique, tambourins : Cyril Capelle
Choeurs : Cyril Capelle, Jérémy Charvet, Emmanuel Babu
Guitare lead et programmations : Emmanuel Babu
Guitare rythmique : Bertrand Schutte
Rhodes : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles et Musique : Cyril Capelle

Par les temps qui courent
Y’a trop de silence
Dans les mots d’amour
Trop d’indifférence
Appel au secours
Appel en absence
J’attends ton retour
Comme une évidence
Crever l’abcès
Crever d’absence

Il me faut tenir la distance
Il me faut tenir le coup
Il me faut tenir mon rang
Il me faut trouver la cadence
Il me faut tenir debout
Il me faut tenir encore
…Tenir la distance
Il me faut tenir le coup
Il me faut tenir mon rang
Il me faut trouver la cadence
Il me faut tenir debout
Il me faut tenir encore…

Par les temps qui courent
Y’a trop de souffrances
Dans les beaux discours
De ce pays qu’on nomme France
Appel au secours
Appel en urgence
Dans les mots d’amours
Y’a les ambulances
Crever l’abcès
Crever d’absence

Il me faut tenir la distance
Il me faut tenir le coup
Il me faut tenir mon rang
Il me faut trouver la cadence
Il me faut tenir debout
Il me faut tenir encore
…Tenir la distance
Bis

Pendu haut et court
Gibet de potence
Erreur de parcours
Effet de latence
Si Dieu est amour, Dieu est en vacances
Dis-moi mon amour, dis à quoi tu penses ?

Il me faut tenir la distance
Il me faut tenir le coup
Il me faut tenir mon rang
Il me faut trouver la cadence
Il me faut tenir debout
Il me faut tenir encore
…Tenir la distance
Bis

Dans les mots d’amour (Tenir la distance)
Y’a des maux d’enfance (Il me faut tenir la distance)
Des mots sans détour (Tenir la distance)
Des mots sans défense (Il me faut tenir la distance)
Dans les mots d’amour (Tenir la distance)
Ya des mots d’enfance (Il me faut tenir la distance)
Des mots sans détours …

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare lead, claviers, arrangements : Emmanuel Babu
Guitare rythmique : Stéphane Daireaux
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Cyril Capelle
Musique : Mickael Solere / Cyril Capelle

Je m’éveille
Aux premiers rayons du jour
Sans sommeil
Hier, j’ai fait le tour
Du cadran des réveils
Aveugle et sourd
Différent de la veille
Au point de non-retour
Ici, les murs ont des oreilles
Je veille…

De l’autre côté
De mes nuits sans sommeil
De l’autre côté
Du cadran des réveils
De l’autre côté
O démons et merveilles
De l’autre côté des nuages
Je montre enfin mon vrai visage

Je m’éveille
Dans ma cité dans ma tour
Sans soleil
J’ai dû passer mon tour

Différent de la veille
Mais par les temps qui courent
Différent c’est pareil
Un point de non-retour
Ici, les murs ont des oreilles
Je veille…
De l’autre côté
De mes nuits sans sommeil
De l’autre côté
Du cadran des réveils
De l’autre côté

O démons et merveilles
De l’autre côté des nuages
Je tourne comme un lion en cage

Du haut de mon échafaudage
Demain, je fais le grand voyage
De l’autre côté des nuages

De l’autre côté
De mes nuits sans sommeil
De l’autre côté
Du cadran des réveils
De l’autre côté
O démons et merveilles
De l’autre côté des nuages
Je montre enfin mon vrai visage

… De l’autre côté…

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle

Guitare électrique : Stéphane Daireaux
Programmations : Emmanuel Babu
Rhodes : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Cyril Capelle
Musique : Cyril Capelle / Emmanuel Babu

Pollueurs de tous poils
De la pire espèce
Du chaos des étoiles
A l’enfer qu’ils nous laissent

Planète bleue, poubelle bleue
Planète verte, poubelle verte

Touchez pas la planète,
Touchez pas, touchez pas
Touchez pas la terre,
Touchez pas, touchez pas
Touchez pas la planète,
Touchez pas, touchez pas
Touchez pas la mer,
Touchez pas, touchez pas

Dealeur de notre espace
En abus de faiblesse
A toi qui fais main basse
Sur le tiroir-caisse

Planète bleue, poubelle bleue
Planète verte, poubelle verte

Touchez pas la planète,
Touchez pas, touchez pas
Touchez pas la terre,
Touchez pas, touchez pas
Touchez pas la planète,
Touchez pas, touchez pas

Touchez pas la mer,
Touchez pas, touchez pas
Nous mettez pas l’enfer
Dans notre paradis sur terre

Innocents aux mains sales
A la hausse, à la baisse
Dis-moi t’as-pas cent balles
En monnaie de ta pièce

Planète, pas nette, planète, pas nette

Touchez pas la planète
Touchez pas, touchez pas
Touchez pas la terre, touchez pas
Touchez pas la Planète

Voix, choeurs, guitare acoustique :
Cyril Capelle
Guitare lead, claviers : Emmanuel Babu
Programmations et arrangements :
Emmanuel Babu
Guitare Rythmique : Stéphane Daireaux
Basse : David Jacob
Batterie : Frank Ridacker

Paroles et Musique : Cyril Capelle

Belle de jour en bar de nuit
200 l’amour, 300 la nuit
Mal d’amour en mal de lui
Pour un tour si tu montes chérie

J’suis rien qu’une fille de joie,
Une fille de rien
Une fille de joie qu’a du chagrin
J’suis rien qu’une fille de choix
Une fille de chien
Coté soie, coté satin

J’embrasse pas
J’embrasse pas
J’embrasse jamais la première nuit
Jamais la première fois
La maison fait crédit
Et le client est roi
Moi,

Gueule d’amour en gare de nuit
200 l’amour, 300 la nuit
Deal d’amour en deal d’ami
Pour un tour mais pas pour la vie

J’suis rien qu’une Elle de joie
Une fille de rien
Une fille de joie qu’a du chagrin
J’suis rien qu’une fille de choix,
Une fille de chien

Coté soir, coté catin J’embrasse pas
J’embrasse pas
J’embrasse jamais la première nuit
Jamais la première fois
La maison fait crédit
Et le client est roi
Moi,

J’embrasse pas
J’embrasse jamais la première nuit
Jamais la première fois
La maison fait crédit
Et le client est roi
Moi,

J’embrasse pas
J’embrasse pas
J’embrasse pas
J’embrasse pas,
J’embrasse pas…

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare thème et arrangements : Emmanuel Babu
Guitare électrique : Stéphane Daireaux
Cordes : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Cyril Capelle
Musique : Cyril Capelle / Emmanuel Babu

Lendemain de défaite
Jai poussé le premier cri
J’ai vu de ma fenêtre
Un monde à sang et à cris
Tout se vend, tout s’achète
Satisfaction garantie
Des plans sur la comète
Pour un tueur en série

Une faim de siècle à l’agonie
C’est la mort en direct et l’amour à crédit
C’est le dernier cri
C’est le dernier cri

Un doigt sur la gâchette
Pas un instant de répit
Et le temps qui nous guette
Entre ces quatre murs gris
Société du paraître
Bientôt le nouveau messie
Politiqu’ment correct
Dans la ligne du parti

Une faim de siècle à l’agonie
… C’est le dernier cri

Un doigt sur la gâchette
Pas un instant de répit
Et le temps qui nous guette
Entre ces quatre murs gris
Société du paraître
Bientôt le nouveau messie
Politiqu’ment correct
Dans la ligne du parti

Une faim de siècle à l’agonie
C’est la mort en direct et l’amour à crédit
C’est le dernier cri,
C’est le dernier cri
C’est le dernier cri,
C’est le dernier cri

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare lead programmations : Emmanuel Babu
Guitare lead : Stéphane Daireaux
Pedal steel : Chris Bartlett
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Paroles : Cyril Capelle
Musique : Franck Langolff

Ainsi vont les commentaires
Ainsi vont les affaires
Ainsi soient-ils
Ainsi soient-elles
Ainsi vont les chansons
Ainsi font …

Ainsi va l’amour
Ainsi va la vie
Ainsi vont les amours
Ainsi vont les amis
Ainsi voit le jour
Ainsi paye le prix
Ainsi vont les amours
Ainsi vont les amis
Trois petits tours et puis s’en fuient

Ainsi vont les commentaires
Ainsi vont les affaires
Ainsi soient-ils
Ainsi soient-elles
Ainsi vont les saisons
Ainsi font …

Ainsi va l’amour
Ainsi va la vie
Ainsi vont les amours
Ainsi vont les amis
Ainsi fait le tour
Ainsi paye le prix
Ainsi vont les amours
Ainsi vont les amis

Ainsi va l’amour
Ainsi va la vie
Ainsi vont les amours
Ainsi vont les amis
Ainsi fait le tour
Ainsi paye le prix
Ainsi vont les amours
Ainsi vont les amis et puis s’en fuient

Voix, choeurs, guitare acoustique : Cyril Capelle
Guitare électrique et lead : Stéphane Daireaux
Guitare électrique : Emmanuel Babu
Programmations : Emmanuel Babu
Piano et cordes : Olivier Lennes
Basse : David Jacob
Batterie : Franck Ridacker

Textes à interpréter

Paroles : Cyril Capelle
Tous droits réservés 2020 ©

On dit se déclarer l’amour
Pourquoi pas se faire l’amitié ?
On dit que l’ami et l’amour
Sont d’un même fruit deux quartiers

Quelque fois déçu en amour
Jamais trahi en amitié
Mais du jardin jusqu’à la cour
Je me sens bien des deux cotés

On compte ses vrais amis
Sur les doigts d’une main
On compte ses vrais amours
A partir de demain

D’amour, d’amitié
Chacun cherche en l’autre sa moitié
Quelque soit le sentier
On vit d’amour et d’amitié

L’amour est une guérilla
L’amitié un chemin de paix
L’un s’épanouit dans les combats
L’autre grandit dans le respect

On dit aussi qu’ils durent toujours
Peut-être même l’éternité
Mais quand ils nous quittent un beau jour
Il n’y a pas de quartier

D’amour, d’amitié
Chacun cherche en l’autre sa moitié
Quelque soit le sentier
On vit d’amour et d’amitié

Tous les deux commencent
Et s’écrivent avec un grand A
Tous les deux commencent comme ça
Tous les deux commencent
Comme la distance du point B au point A…

…Mour, amitié
Chacun cherche en l’autre sa moitié
Quelque soit le sentier
On vit d’amour et d’amitié

On dit se déclarer l’amour
Pourquoi pas se faire l’amitié ?
On dit que l’ami et l’amour
Sont d’un fruit deux mêmes quartiers

Paroles : Cyril Capelle
Tous droits réservés 2020 ©

Quand les bras sont trop courts
A toucher l’autre rive
Quand le cœur est trop lourd
Aimer quoi qu’il arrive

Ferme les yeux
Regarde au fond de toi
Ferme les yeux
Tu verras

Faut rêver
Faut rêver
Le jour la nuit
Faut rêver
Faut rêver
Rêver sa vie

Quand le monde est trop moche
Que les gens sont trop lâches
Sors les mains de tes poches
Il faut bien que tu saches

Ferme les yeux
Regarde au fond de toi
Ferme les yeux
Tu verras

Faut rêver
Faut rêver
La nuit, le jour
Faut rêver
Faut rêver
Rêver l’amour

Rêve, rêveur
Qu’un autre jour se lève
Rêve, rêveur
Demain prend la relève …

Faut rêver
Faut rêver
Le jour la nuit
Faut rêver
Faut rêver
Rêver sa vie

Paroles : Cyril Capelle
Tous droits réservés 2020 ©

Je t’ai longtemps cherché
Où je m’étais perdu
Autant de temps passé
Et tant de temps perdu

A présent te voila
Et je t’ai reconnu
Et j’aime tout de toi
Et c’est un bon début

Tout commence avec toi
Tout commence aujourd’hui
Dans l’écho de nos voix
Au présent de nos vies
… Tout commence avec toi

Et je t’ai vu passer
Un beau jour dans ma rue
J’en avais plus qu’assez
De vivre cœur à nu

A présent te voila
Venue de nulle part
C’est bon que tu sois là
Et c’est un bon départ

Tout commence avec toi
Tout commence aujourd’hui
Dans l’écho de nos voix
Au présent de nos vies
Tout commence avec toi
Tout commence aujourd’hui
A chacun de nos pas
C’est le temps qui s’écrit
… Tout commence avec toi

Et puis je t’ai trouvé
Au bout des sans issues
J’avais tout essayé
Tout sans dessous dessus

Mes chaines sont cassées
Mes larmes disparues
Et mes affaires classées
Quand tu es apparue

Des cailloux j’ai semé
Du chemin parcouru
A trop vouloir aimer
Toucher les fils a nu

Tout commence avec toi
Tout commence aujourd’hui
Dans l’écho de nos voix
Au présent de nos vies
Tout commence avec toi
Tout commence aujourd’hui
A chacun de nos pas
C’est le temps qui s’écrit
… Tout commence avec toi

Contacter l’auteur (Musique disponible sur demande) .

Lire la vidéo